Des Bruits Qui Restent

by CHAVIRÉ

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
02:08
7.

credits

released February 27, 2016

STONE 062

Order it direct here: stonehengerecords.com/mailorder/Search.php?Commander=0&selectpage=1&search=chaviré&search=des%20bruits%20qui%20restent.

Recorded and mixed between October 2014 and March 2015 in Château-Gontier and Houssay, Mayenne, France by Antoine Gandon.
Mastered at Dead Air Studio, Massachussets by Will Killingsworth.

tags

license

about

stonehengerecords Toulouse, France

DIY Non-Profit Record Label and Mailorder Since 1991.

stonehengerecords.com

stonehengerecords.com/mailorder/

contact / help

Contact stonehengerecords

Streaming and
Download help

Track Name: Des Bruits Qui Restent
De l'encre sur un mur, d'épaisses tâches de colle,
Des couleurs qui s'étiolent et disparaissent à l'usure.
Des slogans romantiques, sur les mûrs ont fané,
Et écrit à la craie :
« À bas ce monde merdique ».

Nous ne voulons pas nous satisfaire de cette absence de tout,
De ces lieux funestes et sans goût, de ce constat amer.
Qu'est-ce qu'il reste à la ville, quand on y a retiré la vie ?
Quand il ne reste que le bruit, quand il ne reste que le vide.

On lâche du leste, mais à quoi bon ?
Qu'est-ce qu'il nous reste, d'une vie sans passion ?

« La révolution, la belle, est le jeu que vous disiez,
Elle se joue dans les ruelles, elle se joue grâce aux pavés ».

De l'encre comme seule parure, de la mauvaise herbe sur le sol,
Des fantômes à l'aérosol meurent encore de leurs blessures.
Et ces slogans romantiques que les murs ont tant chanté,
Continuent de résonner :
« À bas ce monde merdique ».
Track Name: Si C'est De La Racaille...
Puisque tout est bon à prendre comme une attaque de plus faite au Vieux Monde.
Une déclaration de guerre, une rupture consommée, un amour de la vie de chaque seconde.

Je cède ma place pour goûter à l'ivresse du pouvoir,
Je suis les « résignés » et les « mis à l'écart ».

Et s'il faut pointer des coupables, des mauvais joueurs de ce jeu où
Les puissants font les règles et désignent les perdants, puisque l'on perd à tous les coups.

Puisque l'on perd à tous les coups, à la kermesse du « eux » contre « nous ».
Puisque l'on perd à tous les tours, au défilé des mauvais jours.

Dans nos désirs de drapeaux en berne,
De changer le monde sans présenter d'excuses,
On dira jamais « pardon la France »,
On a pas fini de cracher sur la Marseillaise.

Et si c'est de la racaille qui hante vos rues en attandant le Grand Soir,
Si c'est de la racaille et bien j'en suis.
Et si c'est de la canaille qui chante l'amour, les barricades et l'espoir,
Car c'est bien la canaille qu'on assassine dans Paris.